Le rôle de l’éducation dans les situations de post-conflit. Les expériences du Bureau International d’Education (BIE)

Comme institut de l’UNESCO spécialisé dans les contenus et méthodes d’enseignement, le BIE s’est investi au fil des années dans plusieurs projets visant à la refonte du curriculum dans différentes situations, en particulier dans des pays sortis récemment de conflits armés. Dans bien des cas, celui-ci a été directement ou indirectement au coeur du conflit. Ce fut par exemple le cas dans l’ancien espace yougoslave. En effet, l’imposition, au début des années 90, d’un curriculum centralisé serbe aux habitants majoritairement albanais de Kosovo a renforcé les sentiments hostiles à l’égard de Belgrade, dans une zone où les frictions entre Serbes et Albanais s’étaient multipliées depuis la mort de Tito. [...] En s’attaquant aux projets de refonte curriculaire dans des pays qui ont récemment vécu un conflit, le BIE a accordé une assistance technique aux gouvernements (Ministères de l’Education) en leur proposant une réflexion commune avec toutes les parties prenantes sur les questions suivantes: - Quels sont les aspects du conflit armé directement ou indirectement liés à l’éducation? - Que pourrait-on changer dans l’éducation pour éviter qu’un conflit armé ne se perpétue ou ne se reproduise? - Comment gérer dans l’éducation, et par le biais de celle-ci, les conséquences des conflits? - Comment gérer les influences extra scolaires et le curriculum caché?

Language
Main Title
Europe et sortie des conflits
ISBN
2-940174-36-9
Imprint
Geneva, Institut européen de l’Université de Genève
Publishing year
2005
Collation
p. 87-102