L’éducation à la gestion des risques naturels dans le manuel de géographie de la 1ère année secondaire en Tunisie : analyse didactique et propositions

L’influence des manuels apparaît plus prépondérante dans les pays en voie de développement où ils constituent le vecteur essentiel de l’actualisation des réformes et de la réussite éducative (Unesco, 2002). Le choix des contenus de savoir à enseigner se fait par rapport aux programmes scolaires et aux instructions officielles. Les manuels scolaires sont l’un des premiers lieux de la mise en texte du contenu de ces programmes. Ils présentent, développent et interprètent le programme à travers un contenu conçu dans et pour un cadre scolaire. Ils représentent ainsi un niveau spécifique dans le modèle de transposition didactique. Et malgré le fait que les sources d’accès à la connaissance se sont considérablement diversifiées de nos jours, le manuel scolaire joue encore un rôle important dans la formation des mentalités des jeunes écoliers1 . L'introduction de l'éducation à la gestion des risques naturels dans les programmes et les manuels est récente dans l'enseignement de la géographie en Tunisie. Cela est dû au fait que l’utilisation du concept de risques naturels par les géographes tunisiens est très récente. Oueslati, à titre d’exemple, a intitulé son article écrit en arabe : « l’Homme et les risques naturels en Tunisie : l’exemple des inondations » en 1995. Le concept de risques naturels apparaît pour la première fois dans le manuel de géographie scolaire de la première année secondaire en Tunisie en 1993 (1ère édition). L’éducation à la gestion des risques peut donc être considérée comme un champ éducatif émergeant et un ensemble d’interventions qui vise à informer, motiver et aider les apprenants à adopter volontairement des comportements favorables à la vie, à se construire une opinion raisonnée sur des questions vives où l’intime et le social sont fortement liés. L'éducation à la gestion des risques vise donc à placer, de façon intentionnelle, les apprenants dans un processus de changement de comportement et d’attitude. Cette gestion repose à la fois sur des savoirs, mais vise également à favoriser la construction de compétences personnelles et psychosociales, la construction d’un ensemble de rapports à soi, aux autres, au milieu, au passé, mais aussi à l’avenir comme le proposent les objectifs de l’enseignement de la géographie au secondaire en Tunisie (Loi de la réforme éducative en Tunisie de juillet 1991). Mais, quelle conception de l’éducation à la gestion des risques naturels a été privilégiée dans le manuel scolaire de géographie de la première année secondaire en Tunisie et quel modèle d’éducation a-t-on voulu promouvoir dans l'enseignement de cette discipline ? Nos questions de recherche sont formulées comme suit : Quelle est la nature des images pour l’éducation à la gestion des risques naturels ? Quel modèle d’éducation est privilégié dans ce manuel ? Quels sont les styles pédagogiques utilisés ? L’objet du présent article est d’analyser le contenu du manuel scolaire de la 1ère année secondaire en Tunisie dans l’objectif de répondre à ces questions.

Language
Publishing year
2013
Collation
21 p.