Programme pour l’éducation à la non-violence et à la paix

En affirmant les valeurs de la non-violence, l’école dit le devoir et l’obligation pour chacun et chacune, enfant, jeune et adulte, de n’user d’aucune violence sous quelques formes que ce soit (physique, verbale et psychologique). L’apprentissage des valeurs de non-violence suppose une relation pédagogique particulière dans laquelle les adultes en position éducative évitent tout pré- jugé, toute accusation publique, tout « étiquetage » de l’élève, toute parole qui alimente une rumeur, toute attitude qui rabaisse ou humilie. Ils développent la confiance a priori dans les ressorts de l’élève et dans sa capacité à évoluer. À travers l’éducation à la non-violence et à la paix, l’école permet la mise en oeuvre des libertés et des droits favorisant l’expression individuelle ou collective des opinions. Ainsi, l’éducation à la citoyenneté, au respect de la laïcité comme garant du respect des différences, à la promotion des droits humains, à la démocratie participative, à l’égalité en droit et en dignité des sexes fait partie de l’éducation à la non-violence et à la paix. Ont été intégrées à ce programme des formations qui existent déjà actuellement dans les écoles et dans les collèges comme, par exemple, la formation des délégués de classe, l’éducation au choix pour l’orientation, la prévention des abus sexuels, la prévention des conduites addictives, l’apprentissage du code de la route, la formation aux premiers secours, etc. Ces formations développent des compétences personnelles, sociales et citoyennes qui s’intè-grent tout à fait dans un programme d’éducation à la non-violence et à la paix. Elles sont souvent dispensées de façon inégale et dispersée. Les intégrer dans un programme plus global, nous a semblé utile pour leur donner plus de cohérence et d’efficacité. 

Language
Countries
Publishing year
2009
Collation
11 p.