Colloque international FASAF et ROCARE sur éducation, violences, conflits et perspectives de paix en Afrique : rapport final

Depuis plusieurs décennies, les violences, les conflits sociaux et les conflits armés affectent de nombreux pays du continent africain durant ces dernières vingt années. Si leurs impacts sociaux et économiques ont été très souvent analysés, un intérêt bien moindre a été accordé à leur impact sur l’éducation, tant au niveau des systèmes éducatifs, des politiques d’éducation que des familles. La question des violences en milieu scolaire demeure elle aussi très peu documentée. Les réseaux FASAF (Famille et Scolarisation en Afrique) et ROCARE (Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education) ont mis en place un cadre de partenariat, soutenus par les Organisations Non Gouvernementales, Plan International, DIAKONIA, CEPED et IRD afin de mieux articuler la recherche et l’action sur la thématique « Éducation, violences, conflits et perspectives de paix en Afrique ». Le colloque portant sur cette thématique tenu à Yaoundé (Cameroun) du 6 au 10 mars 2006, s’inscrit dans cette démarche. Le colloque a enregistré la participation de décideurs politiques, d’acteurs du développement (société civile), de chercheurs et, fait original de jeunes victimes de conflits. Les travaux scientifiques du colloque ont été organisés autour de plusieurs activités comprenant des conférences introductives, des communications regroupées par sous-thèmes suivies de discussions, et des tables rondes. L’ensemble des communications se répartit en quatre thématiques : les violences faites aux femmes et aux filles (4 communications), la violence de l’école, la violence à l’école et la violence d’Etat (10 communications), les conflits armés et l’éducation (10 communications), l’éducation en période post–conflit et l’éducation à la paix (7 communications). Les échanges ont permis d’identifier les perspectives de recherche et d’action dans ce champ qui recèle de potentialités faiblement exploitées. Les participants ont convenu que les questions conceptuelles et méthodologiques traitées exigent des approfondissements et des clarifications pour permettre une meilleure compréhension des phénomènes de violences et de conflits, de leurs impacts sur l’éducation, et ce, afin de mieux dégager des perspectives de paix, d’éducation à la citoyenneté et à la démocratie. Certains contributeurs pensent qu’une société en situation sortie de la guerre n’est pas forcément une société pour autant pacifiée. Les règlements et médiations institutionnelles ne suffisent pas à apporter la paix sociale, encore faut-il lutter contre les racines profondes des inégalités et des injustices sociales sinon la paix n’est que factice. Etablir une paix durable exige donc une série de préalables comme le développement des compétences de vie et le travail sur l’histoire personnelle et collective. Pour la valorisation scientifique des contributions, le comité scientifique prévoit les actions suivantes : la mise en ligne des communications sur les sites www.fasaf.org et www.rocare.org ; la réalisation d’un CD Rom ; la création d’une liste de diffusion permettant aux différents contributeurs de poursuivre les échanges et à d’autres chercheurs de rejoindre cette thématique ; et la publication d’un ouvrage scientifique en 2007 à partir d’une sélection des communications.

Language
Countries
Publishing year
2006
Collation
10 p.
Meetings
1970