Gérer les risques dans le secteur de l'éducation au Guyana

Au Guyana, les inondations sont un danger ordinaire, connu pour inonder chaque année les communautés et notamment les écoles. Les incendies, les marées noires, la sécheresse, la pollution, les pandémies et d'autres dangers d’origine naturelle ou humaine menacent également la stabilité du système éducatif. Face à ces défis récurrents, les responsables de l'éducation du Guyana ont créé la première politique nationale de gestion des risques pour le secteur de l'éducation.

Simulation de l’impact de la COVID-19 sur les systèmes éducatifs à l’horizon 2023

À partir d’une analyse des difficultés actuelles et d’une anticipation des futurs problèmes, ce rapport dresse une synthèse des discussions et informations issues des simulations de l’impact potentiel de la COVID-19 sur les systèmes éducatifs à l’horizon 2023. Il présente également les idées ressorties des sessions de simulation de la manière dont la communauté internationale - et le GPE en particulier - pourrait aider à mitiger les effets des perturbations engendrées dans l’offre de services et à assurer des résultats d’apprentissage de qualité.

COVID-19: rouvrir et réinventer les universités; enquête sur l’enseignement supérieur conduite avec le concours des commissions nationales pour l’UNESCO

 Après plusieurs décennies de croissance sans précédent de l’enseignement supérieur, les études de plus de 220 millions d’élèves ont été brusquement perturbées en 2020 par des fermetures d’établissements universitaires dues à la COVID-19. À l’heure actuelle, la plupart des universités dans le monde se préparent à offrir des cours dont elles ont revu le calendrier normal et l’organisation, individuellement ou à l’échelle nationale, pour répondre à un double impératif d’efficacité et de sécurité.

Le tournant de l'apprentissage numérique en Afrique: le rôle des écosystèmes locaux; la Coalition mondiale pour l'éducation célèbre la Journée de l'Afrique 2021

La Coalition mondiale pour l'éducation (GEC) a été lancée au début de la pandémie de COVID-19 pour soutenir la continuité de l'apprentissage. La GEC a donné la priorité à l'Afriqueavec des opérations dans 39 pays africains comprenant 66 projets actifs et 38 autres en cours de discussion.

L’impact du déplacement climatique sur le droit à l’éducation

Face à l’augmentation du nombre de personnes contraintes au déplacement par les effets du changement climatique, une plus grande attention devrait être portée aux inégalités qu’elles subissent dans leur accès à l’éducation. Ce document de travail fournit un aperçu des défis auxquels sont confrontés les déplacés climatiques pour exercer leur droit à l’éducation, accompagné de quelques lignes directrices sur les moyens de le garantir. Les pays ont la responsabilité de développer des systèmes éducat

Apprendre à devenir avec le monde: l’éducation pour la survie future

Au vu des nombreux périls qui menacent notre existence et dont nous sommes nous-mêmes la cause, ce document nous invite à réinventer et à restructurer l’éducation pour qu’elle contribue à la survie future de notre planète. Il propose dans cette optique sept déclarations visionnaires sur ce que pourrait être l’éducation en 2050 et au-delà. Ces déclarations découlent de trois hypothèses. Premièrement, la durabilité de l’humanité et celle de la planète sont une seule et même chose.

Action immédiate : atténuer l’incidence de la COVID-19 sur la réalisation de l’ODD 4

Dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, le budget nécessaire à la réalisation de l’ODD 4 d’ici à 2030 laisse apparaître un déficit de financement annuel de 148 milliards de dollars É.-U. Les dépenses supplémentaires qu’a entraîné la fermeture des écoles décidée dans le contexte de la COVID-19 risquent d’accroître ce déficit d’un tiers, soit un montant compris entre 30 et 45 milliards de dollars É.-U.